menu

9 questions sur l’opération de la myopie

Corriger sa myopie une bonne fois pour toute, c’est tentant ! Mais la chirurgie de la myopie est bien plus qu’une simple « opération de confort » et doit être mûrement réfléchie… Voici des réponses aux questions que vous pouvez vous poser, pour vous aider à prendre une décision éclairée !

  1. Dans quel cas puis-je me faire opérer de la myopie ?

Vous êtes myope et ne souhaitez plus porter de lunettes pour des raisons esthétiques ou pratiques ? Vous ne supportez plus vos lentilles de contact ? Vous souhaitez pratiquer un sport ou une profession nécessitant une bonne vue sans correction ? Ou, tout simplement, vous rêvez d’ouvrir vos yeux le matin et de bien voir ?

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles vous pouvez envisager la chirurgie réfractive ! Votre ophtalmologiste vous dira dans quelles conditions l’opération est possible dans votre cas. Pour en juger, il tiendra compte de différents critères, comme votre âge, puisque l’intervention n’est généralement pas envisagée chez les moins de 25 ans, en tous cas, pas avant que votre myopie ne soit stable depuis au moins un an. S’il n’y a pas de limite d’âge formelle à l’opération, son bénéfice est réduit après 40 ans quand la presbytie approche.

Ainsi que des caractéristiques de votre myopie : l’opération pourra être plus complexe si votre myopie est très forte (par exemple au-delà de 12 dioptries). Certaines pathologies ou anomalies des yeux, de la cornée notamment, peuvent également être des contre-indications à l’opération, tout comme des maladies perturbant la cicatrisation.

En savoir plus